spitz japonais vacances corse

Un chien en Corse (5) – Balade et retour sur le continent

Salut les copains. J’espère que vous allez bien. Moi, je suis content de vous retrouver pour vous raconter la fin de mes aventures en Corse. La dernière fois, je vous avais décrit notre journée entre pluie et plages et une grande balade qu’on avait faite et pendant laquelle je m’étais plutôt bien amusé.spitz japonais corse plage regard

A lire : Un chien en Corse (4) – Après la pluie, la plage

Quand on arrive en ville

L’avant-dernier jour, Papa et Maman m’ont fait monter dans la voiture et on a roulé pendant plus de trente minutes avant d’arriver dans une grande ville. Papa a garé la voiture et on a commencé à marcher un petit peu pour aller jusqu’au port. On s’est baladé un peu au milieu des bateaux pendant un petit moment et on a vu la mer, un phare…spitz japonais corse parata

Ensuite mes parents sont allés vers le marché pour ramener des choses à manger à mes Papis et Mamies. Pendant qu’ils regardaient sur les stands, j’en ai profité pour ramasser un bout de couenne. Mais Maman a vu que je mangeais quelque chose, et elle a voulu me le reprendre, en sachant pas ce que c’était. Sauf que moi, je voulais le finir, c’était trop bon, alors je ne me suis pas trop laissé faire. Quand Maman a réussi à l’attraper, j’ai voulu le récupérer et j’ai failli la mordre (mais ce n’était vraiment pas fait exprès, je ne suis pas un méchant loulou, moi). Alors je me suis fait gronder, je n’en menais pas large après !

Une fois qu’ils avaient acheté tout ce qu’ils voulaient, on est allé se balader dans la vieille ville pour voir quelques monuments. Mes parents en ont profité pour faire quelques photos pendant que moi, j’aurais préféré aller me dégourdir les pattes ailleurs. (Je ne savais pas que c’était prévu pour un peu plus tard et qu’il fallait juste être un peu patient).spitz japonais corse plage

On est alors revenu vers le port. Mes parents voulaient manger et se sont donc arrêtés à la terrasse d’un restaurant. Et pendant qu’eux se régalaient, moi je devais attendre sagement à côté de leur table. Vous croyez qu’ils m’auraient commandé un steak ? Même pas ! Ils ont simplement demandé un peu d’eau pour moi…. Pas très cool de leur part je trouve ! Mais il paraîtrait que c’est pour mon bien, que mes croquettes m’apportent tout ce dont j’ai besoin, et patati, et patata…. N’empêche qu’un bon steak… Bref, je m’égare, revenons à nos moutons !

La balade des toutous heureux

spitz japonais corse parataAprès leur repas, on est retourné à la voiture. Je me demandais si ils comptaient rentrer à l’appartement, mais je trouvais que c’était trop tôt et qu’on n’avait pas assez promené. Finalement, ils ont pris une toute autre route. On a roulé une bonne quinzaine de minutes avant de s’arrêter. On a marché entre la route et la mer pendant un petit moment. Ensuite, Maman m’a détaché car les voitures ne pouvaient plus passer. Qu’est ce que j’étais content d’enfin pouvoir courir à ma guise !

On est alors arrivé sur un petit chemin qui faisait le tour d’une petite colline. On a monté des marches, descendu le sentier pour se rapprocher de la mer, monter jusqu’à une tour… C’était trop bien de pouvoir aller un peu où je voulais. Le seul petit bémol, c’est qu’il faisait un peu chaud, j’étais bien content quand je trouvais un peu d’ombre pour m’allonger. Quant à mes parents, ils trouvaient l’endroit tellement beau qu’ils prenaient plein de photos du paysage, mais aussi de moi… Alors il fallait que je pose. Ça ne me dérange pas une fois de temps en temps, mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps, j’ai trop de choses à renifler tout autour, moi !spitz japonais corse sanguinaires

La balade a duré un petit moment, et elle a fini par une visite d’une boutique de souvenirs (mes parents, ces touristes qui se font avoir dans tous les attrape-touristes du coin, ou presque !). Heureusement, je n’ai pas eu à attendre devant la porte avec un des parents pendant que l’autre faisait le tour, sinon, ça aurait duré des plombes ! On est ensuite retourné à la voiture pour rejoindre notre mobile home.

Un peu plus tard, on est descendu à la plage proche du camping car Papa et Maman voulaient y regarder le coucher de soleil. On y est resté un moment, ils m’ont encore pris en photo quelques fois, et puis une copine est venue avec ses parents. On a joué un bon moment, c’était chouette. J’ai même enfin accepté de tremper le bout de mes pattes dans la mer. Mais c’était uniquement là où les vagues n’étaient pas trop fortes, je ne suis pas complètement fou non plus !spitz japonais corse plage coucher de soleil

On est alors rentré pour manger, faire une dernière sortie puis dormir. Après cette grosse journée, j’en avais bien besoin.

Face à la mer

Le dernier jour, j’ai vu Papa et Maman se lever tôt, s’agiter à ranger les valises et nettoyer notre logement, puis me faire monter dans la voiture pour prendre la route. Je ne savais pas si on terminait les vacances là où si on allait encore changer d’appartement. Maman m’a expliqué qu’on allait reprendre le bateau (chouette….), qu’on allait dormir chez Papi et Mamie, et qu’ensuite on allait passer quelques jours chez mes autres grands parents, où j’allais revoir ma maman chien, ma sœur et peut-être même mes frères. Mais elle m’a bien dit que c’était nos derniers moments en Corse.

On est dont retourné dans la grande ville où on était la veille, direction l’embarquement du ferry. Mais arrivés sur place, un monsieur a dit à Papa que c’était beaucoup trop tôt et qu’on avait encore plus d’une heure à attendre. Du coup, on est retourné se balader sur le port, puis mes parents se sont arrêtés sur une terrasse pour prendre un petit déjeuner pendant que je restais à leurs pieds… (et toujours pas de steak ni quoi que ce soit pour moi…).spitz japonais corse ajaccio

Ensuite, on a pu reprendre le chemin de l’embarcadère. On a attendu un moment dans la voiture qu’on nous ouvre le bateau, mais heureusement moins longtemps qu’à l’aller ! Une fois à l’intérieur, on est resté un moment sur le pont, à regarder les côtes s’éloigner. Puis on a pu rejoindre notre cabine. A partir de ce moment-là, on a alterné entre se reposer et se balader sur le ferry.spitz japonais corse

A lire : Un chien en Corse (1) – Un trajet mouvementé

Cette fois-ci, il n’y avait pas trop de vent, alors j’appréciais de passer du temps dehors. Bien souvent, c’était avec Maman, on s’asseyait tous les deux sur le pont à regarder la mer. On a même vu le coucher de soleil, on a croisé plein de copains (mais pas facile de jouer avec eux, on devait tous rester attachés, je ne comprends pas pourquoi… Soit disant que c’est pour notre sécurité, mais c’est quand même mieux de pouvoir faire la course avec les autres.), plein de gens ont dit à mes parents que j’étais bien trop mignon… C’était plutôt sympa, et en plus, je n’ai même pas été malade ! spitz japonais corse ferry

Puis un monsieur a demandé dans le micro de vider les cabines, signe qu’on n’était plus très loin du port. Papa et Maman ont récupéré toutes nos affaires, puis on s’est rapproché des garages où était la voiture de Papa. Dès que les portes ont été ouvertes (ça a été un peu long et on a du attendre un petit moment), on a pu monter dans la voiture et retrouver la terre ferme. Mais il nous restait encore trois longues heures de route avant de retrouver la maison de Papi et Mamie.

Ça m’a fait plaisir de retrouver un endroit connu. Mais c’était quand même pas mal ces vacances avec Papa et Maman rien que pour moi, plein de balades en leur compagnie, même si il y aurait quelques petites choses que mes parents devraient revoir pour en faire des vacances parfaites ! Peut être qu’ils feront encore mieux la prochaine fois !

spitz japonais corse

J’espère que le récit de mes aventures vous aura plu. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous aimez quand je vous raconte un peu ma vie, et peut-être que Maman acceptera de me laisser à nouveau son ordinateur pour que je puisse le faire à nouveau. Du coup, je vous dis « peut-être à bientôt ! ».

 

7 réflexions sur “Un chien en Corse (5) – Balade et retour sur le continent

  1. Nina dit :

    Coucou!
    Eh bien , dis donc, une jolie histoire sur cette belle île , qu’est La Corse.
    Neyko a passé de belles vacances , excepté le moment où il voulait un bon steak , et qu’il a eu de l’eau à la place :))))
    Bon courage pour la reprise, même si je viens de voir que tu as eu hyper froid !!!
    Des bisous , je t’envoie un peu de soleil ,

    J'aime

    • Amande Honorable dit :

      Merci beaucoup de ton passage et de l’envoi du soleil qui réchauffe certainement plus que le notre à cette période 🙂
      Neyko a passé de belles vacances mais a quand même eu quelques mauvaises surprises. Mais visiblement, il ne nous en tient pas rigueur !
      Bisous

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s