spitz japonais plage corse

Un chien en Corse (4) – Après la pluie, la plage

Comme dans les précédents récits des aventures de notre chien à la mer, puis en Corse, je me suis amusée à imaginer comment il aurait pu raconter ce que nous lui avons fait vivre pendant notre séjour. Voici donc le quatrième et avant-dernier épisode des vacances de Neyko en Corse.

A lire : Un chien à la mer

Coucou les copains ! Je suis désolé, je suis resté longtemps sans vous raconter mes vacances, mais c’est parce que maman n’a pas pu me laisser suffisamment son ordinateur pour que je puisse vous écrire. Et après ça, j’ai été très malade ! J’ai du aller voir deux fois le docteur pour guérir. Il m’a donné des cachets pas bons, il m’a fait des piqûres… Bref, c’était pas la joie !

Mais le sujet n’est pas là. Maman me laisse enfin son clavier pour quelques heures, alors j’en profite pour rattraper mon retard.spitz japonais corse plage

Tout d’abord, j’espère que vous allez bien. Moi, rien que de penser à la sixième journée qu’on a passée, ça me frise un peu les poils de la queue et des oreilles ! En effet, cette journée à été pluvieuse… Et quand je suis mouillé, je me retrouve avec des gaufrettes à ces endroits. Maman me dit que ça lui rappelle la mode des années 90, mais je ne vois pas de quoi elle parle, je n’étais pas né, moi, à cette époque.

Enfin bref, revenons à nos moutons et commençons pas le commencement !

Après la journée que Papa et Maman ont passé en ville pendant qu’ils m’abandonnaient tout seul à la maison, je les ai vus s’affairer à préparer les valises et faire le ménage dans l’appartement… Ça sentait mauvais cette histoire ! On allait surement encore se coltiner beaucoup trop de voiture… J’aime bien ça, mais au bout d’un moment, j’en ai un peu marre quand même !spitz japonais corse pietrosella

Une matinée pluvieuse

Après une petite balade, nous avons pris la voiture sous la pluie. Le trajet a duré près de deux heures. J’en ai profité pour dormir un peu, ça aide à passer le temps.

Puis Papa s’est arrêté sur un parking dans un port. Maman a voulu que je sorte pour me dégourdir les pattes, mais je ne suis pas fou, je n’ai pas voulu y aller ! Il pleuvait tellement que j’allais finir tout mouillé, et ça, ça ne me tentait pas des masses…. Alors j’ai essayé d’esquiver ma mère quand elle a essayé d’attacher la laisse à mon harnais, mais elle a haussé un peu la voix en me disant « stop ». Du coup, j’ai arrêté d’esquiver. Je n’avais pas envie de la fâcher !spitz japonais corse plage

On a donc marché un moment sous la pluie, mes parents sont rentrés à tour de rôle dans un magasin pendant que l’autre restait avec moi devant la porte (heureusement il y avait une bâche pour nous abriter !). Quand on a continué notre balade, la pluie s’est progressivement arrêtée, on était beaucoup mieux !

Au bout de quelques temps, on a du reprendre la route car il nous restait encore pas mal de kilomètres à faire pour rejoindre notre nouvelle maison.

C’est l’éclate à la plage

On s’est arrêté quelques fois en chemin pour se balader sur des plages. Qu’est-ce que j’étais content de pouvoir vraiment me dégourdir les pattes et m’amuser sur la plage ! Je m’éclatais comme un petit fou !

Bon, ça m’a aussi permis de me rendre compte que le sable, ce n’était pas très bon !

Au total, on s’est arrêté sur trois plages avant d’arriver au camping. Sur la dernière, j’ai voulu m’amuser avec un truc gluant mais Maman m’a tout de suite arrêté. Elle m’a expliqué que c’était une méduse qui s’était échoué et qu’elle pouvait encore me brûler si je la touchais. Ça m’a bien dissuader de jouer avec.

On a ensuite rejoint notre nouveau mobile-home. Il était chouette, il y avait une terrasse sur laquelle je pouvais prendre l’air et voir tout ce qu’il se passait autour. Une fois toutes nos affaires sorties de la voiture, mes parents m’ont proposé d’aller faire un petit tour pour découvrir les environs. Vous pensez bien que j’ai dit oui tout de suite !

Une fin de journée plus tranquille

On n’est pas allé bien loin, mais on s’est arrêté dans une petite boutique de souvenirs où le commerçant était très bavard, du coup on y est resté un petit moment. Mais pour faire plaisir à mes parents, je suis resté bien sage, j’ai été très patient. Un vrai petit ange !

Quand on est rentré, Papa et Maman sont allés sur la terrasse pour voir le soleil se coucher sur la mer. Soit disant que la vue était top. Mais moi, comme je suis trop petit, je n’ai rien vu, je n’ai pas pu profiter du spectacle. Et ces deux bipèdes qui me servent de parents ne m’ont même pas proposé de me porter pour que je puisse en voir un morceau… On ne peut vraiment compter sur personne parfois !

spitz japonais corse terrasse

Moi faisant mes yeux de chien malheureux pour que mes parents acceptent de me porter et que je puisse moi aussi profiter du spectacle…

Après ça, ils sont partis manger au restaurant et m’ont laissé tout seul pendant quelques heures. A leur retour, Papa m’a emmené faire le tour du camping pour que je fasse mes besoins, et ensuite on est tous allé dormir. J’en avais bien envie après tous ces moments sur le sable.

Une randonnée sympa

Le lendemain, on a repris la voiture pour un quart d’heure de route. Mes parents m’ont annoncé qu’on allait faire une petite randonnée, j’ai trouvé ça trop chouette (et cette fois en plus, il n’y avait pas de vent !).spitz japonais corse pietrosella

A lire : Un chien en Corse (3) – La randonnée de la loose

On est arrivé, après quelques pas, sur une plage. Il y avait des cailloux sur lesquels j’ai bien aimé grimper pour voir un peu mieux tout ce qu’il y avait autour.

Après, on est passé sur une sorte de passerelle en béton qui rejoignait une villa, on est passé sous des arbres. Moi je passais sans problème, mais mes parents ont eu plus de mal. Même Maman qui n’est pas très grande devait se baisser pour pouvoir avancer.spitz japonais corse pietrosella

On a alors atteint un gros îlot de rochers. Là aussi, je me suis fait plaisir, en escaladant d’un côté et en redescendant de l’autre. Au bout d’un petit moment, on est revenu sur nos pas, on a rejoint une nouvelle plage sur laquelle j’ai un peu joué (mais pas trop longtemps car je ne devais pas perdre trop de temps pour qu’on puisse finir la randonnée), et ensuite, on est allé dans un grand parc.spitz japonais corse pietrosella

On a encore marché un moment, c’était sympa car je n’avais pas de laisse et j’étais libre de mes mouvements. J’ai même trouvé un copain avec lequel jouer pendant que mes parents prenaient en photo une vieille tour (non mais quelle idée, je vous jure !). Ensuite, on est revenu sur nos pas. J’ai pu encore gambader un moment avant qu’on ne revienne à la voiture. C’était une chouette matinée.

Une après-midi plus reposante

L’après-midi,  Papa et Maman ont hésité à ce que je vienne avec eux. Au départ, ça me tentait bien de les accompagner, mais quand ils m’ont dit qu’ils allaient se baigner, ça ne m’a plus du tout donné envie. Du coup, j’étais plus que ravi quand ils m’ont dit que je restais à la maison. J’allais pouvoir récupérer de la randonnée tranquillement sans risquer de me mouiller ne serait-ce qu’une patte !spitz japonais corse pietrosella

Ils ne sont pas partis très longtemps car apparemment, Papa s’est fait « piquer » par une méduse. Finalement, j’ai bien fait de ne pas jouer avec celles que je voyais, car ça n’a pas l’air de faire du bien, ces brûlures. Ils sont donc rentrés assez vite à la maison et on est parti se balader tous les trois dans les environs, pour finir la journée par un nouveau coucher de soleil sur notre terrasse. Là encore, je n’ai pas pu en profiter, ce sont toujours les plus petits qui sont pénalisés…

spitz japonais corse pietrosellao

Il me reste encore deux journées à vous raconter, mais je vais m’arrêter là pour cette fois, je ne voudrais pas vous embêter trop longtemps à chaque fois que je pose mes pattes sur le clavier. Je suis un peu bavard (Maman a tendance à dire que je parle beaucoup, mais je ne vois pas pourquoi elle dit ça…). Je vous donne donc rendez-vous dans quelques jours pour la fin de mes aventures en Corse. A bientôt.

Une réflexion sur “Un chien en Corse (4) – Après la pluie, la plage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s