Fréjus et Saint Raphaël – côté villes

Si vous me suivez sur Instagram ou que vous avez lu un de mes deux précédents articles, vous savez peut-être qu’il y a trois semaines, j’ai eu la chance de passer quelques jours dans le sud, et plus précisément du côté de Fréjus et Saint Raphaël

A lire : Ces 8 lieux que j’aimerais voir en France

J’ai pensé que vous écrire un article vous décrivant ce que j’avais vu, ce qui m’avait plu ou déplu, mes petites adresses testées sur place… pourrait vous intéresser.
Mais en me posant devant toutes les photos que j’avais envie de vous partager, en réfléchissant à toutes les choses dont je souhaitais vous parler, j’ai réalisé qu’un seul article serait trop long et trop dense.
Ce n’est donc pas un, mais deux articles que je vais vous proposer sur le sujet (le second sera probablement publié au cours du mois de juillet). Et celui d’aujourd’hui traitera de Fréjus et Saint-Raphaël côté villes (ce qu’il y a à voir, nos adresses testées et approuvées,…) quand le prochain vous racontera nos « aventures » en pleine nature, avec plein de photos à l’appui !

Fréjus, côté ville

2 000 ans d’histoire

vestiges des arènes romaines de Fréjus
Les Arènes

Nous avons consacré quelques heures à la visite du centre ancien de Fréjus, se concentrant plus particulièrement sur les vestiges romains présents ça et là, au détour d’une ruelle, à l’arrière d’un jardin…

La minute historique :
Fréjus est une ancienne cité romaine, implantée par Jules César (himself !) en 49 avant JC, sous le nom de Forum Iulii, permettant de par son emplacement de contrôler les principales voies de communication maritimes et terrestres. Progressivement, les différents empereurs qui se sont succédé ont adopté des plans d’urbanisme de plus grande ampleur, construisant des arènes, un théâtre, des thermes, un aqueduc… En bref, de quoi obtenir une cité romaine d’envergure.

Ce sont les vestiges de la plupart de ces monuments qui sont encore présents en différents points du centre ville, parfois situés au fond du jardin, collés à la maison d’un particulier. Il faut alors avoir l’œil pour repérer le bout de pierre n’appartenant pas à ladite maison !

porte des gaules, vestiges romains, fréjus

Porte des Gaules

A l’aide d’un plan téléchargé sur le site de l’office de tourisme de la ville, nous avons déambulé à travers les rues en quête de chaque monument.
Un peu fatigués par la chaleur et attendus le soir même, nous n’avons pas prolongé au-delà de l’aqueduc, bien que la villa Aurélienne n’était plus qu’à quelques centaines de mètres.

porte d'orée, vestiges romains, fréjus
Porte d’Orée

Mais il faut avouer que nous avons été un peu déçus de ce que nous avons pu voir. Il ne reste du théâtre que quelques pans de pierre, mais la partie centrale a été remplacée par une scène et des gradins métalliques, ce qui fait perdre au monument un peu de son charme. De même, les arènes sont partiellement entourées d’un mur en béton et les gradins sont également modernes. Nul doute que tout cela est fait dans le but de préserver ces lieux (de conditions météorologiques pas toujours favorables), mais pour nous le charme était un peu rompu.

vestiges du théâtre romain de Fréjus
Théâtre romain

Par ailleurs, je pense que la présence d’un guide aurait donné plus d’intérêt à notre visite. Quand nous nous sommes contentés d’aller d’un monument à l’autre et de voir une succession de vieilles pierres, celui-ci nous aurait conté l’histoire de la ville et nous aurait donné des explications précises sur ce qu’on voyait (ou un tour au musée archéologique de la ville qui nous aurait peut-être donné de plus amples informations, mais nous manquions de temps pour cela)
Mais il est évident qu’il est impressionnant de se dire que tout ceci a été construit il y a environ 2 000 ans, et que malgré le temps, certaines parties sont toujours debout et résiste encore.

vestiges de l'aqueduc romain visible à Fréjus
Arche de l’aqueduc romain
vestiges de l'aqueduc romain visible à Fréjus
Aqueduc romain

Fréjus, côté plage

Dès notre arrivée, nous nous sommes rendus sur la plage de Fréjus pour que Neyko puisse se dégourdir les pattes après plus de cinq heures de route. Elle est normalement interdite aux chiens, mais nous y sommes allés après 21 heures, elle était quasiment vide, l’occasion pour nous de lâcher notre fauve sans déranger qui que ce soit et de voir comment il réagissait face à la mer (pas très bien, il n’aime pas l’eau !).fréjus plage en soirée
fréjus plage en soirée

Nous y sommes retournés un peu tous les jours pendant notre séjour, elle n’était qu’à quinze minutes de l’endroit où nous résidions.
Ainsi, le deuxième jour, elle nous a permis de délasser nos pieds endoloris par une randonnée de plus de 15 kilomètres puisque nous y avons piqué une tête rapidement (il faut dire que l’eau n’était pas encore très chaude !).

fréjus plage en soirée
Le lendemain, nous y avons mangé une glace et fait les boutiques. De nombreux « attrape-touristes » comme nous nous amusions à dire qui nous ont permis de faire le plein de cartes postales et de ramener quelques souvenirs pour nous ou nos parents. (A noter que d’une boutique à l’autre, les objets sont généralement semblables mais les prix peuvent varier).

fréjus plage en soirée coucher de soleil
Enfin, le soir suivant, nous sommes retournés chez le glacier (je vous en parlerai dans la liste de mes bonnes adresses) pour manger une glace sur la plage, faire courir Neyko (mais il y avait plus de monde que la fois précédente et nous l’avons donc gardé en laisse) et regarder le soleil se coucher sur la ville.

fréjus plage en soirée coucher de soleil
Vue sur Fréjus au coucher du soleil
fréjus plage en soirée coucher de soleil
Vue sur Saint Raphaël au coucher du soleil

La promenade le long de la plage est plutôt agréable, remplie de restaurants, glaciers et petites boutiques de souvenirs où vous pourrez déambuler ou manger à votre guise…

fréjus plage en soirée coucher de soleil

Saint-Raphaël, côté ville

Le bord de mer

Du Vieux Port à celui de Santa Lucia, on admire les yachts, les voiliers, tous plus somptueux les uns que les autres.

visiter Saint Raphaël - côté ville (1)

Vue sur le Vieux Port de Saint Raphaël

Entre les deux, on peut se promener dans les allées du Jardin Bonaparte, où une statue de l’ange Raphaël veille sur la ville. Dans ce jardin dont le tour est assez vite fait, les palmiers, les cactées nous accompagnent. On surplombe le Vieux Port, le littoral, on a une vue splendide sur la mer… En bref, on a aimé ce petit parc.

visiter Saint Raphaël - côté ville (3)

visiter Saint Raphaël - côté ville (4)

visiter Saint Raphaël - côté ville (18)

(Attention, il est interdit aux chiens ! Heureusement, nous avions décidé de laisser Neyko à la maison pour l’épargner de la chaleur, sinon nous n’aurions pas pu y rentrer, ce qui aurait été sacrément dommage !)

visiter Saint Raphaël - côté ville (17)

visiter Saint Raphaël - côté ville (5)

A la sortie de celui-ci, deux promenades (la promenade des Bains et la promenade Beaurivage) se succèdent pour rejoindre le Port de Santa Lucia.
visiter Saint Raphaël - côté ville (6)

visiter Saint Raphaël - côté ville (7)

On se balade au-dessus des plages de Saint-Raphaël avec vue sur le casino d’une part et sur la mer de l’autre. On en prend plein les yeux, entre la couleur de l’eau, la végétation très présente…

visiter Saint Raphaël - côté ville (8)

visiter Saint Raphaël - côté ville (9)

Nous avons suivi le parcours « Bord de mer » de ce document proposé par l’office de tourisme de la ville (page 3).

visiter Saint Raphaël - côté ville (16)

visiter Saint Raphaël - côté ville (12)
Belle époque

Ensuite, nous sommes remontés plus au centre de la ville pour observer les villas construites à la Belle Epoque, à la fin du XIXème siècle, lors de la création de la station balnéaire.visiter Saint Raphaël - côté ville (10)Par manque de temps (nous prenions la route quelques heures plus tard et il nous fallait encore faire nos valises et nettoyer notre logement), nous n’avons pas vu tout ce que le circuit proposait dans le document précédent. visiter Saint Raphaël - côté ville (11)Nous nous sommes contentés de la Boucle du Plateau Notre Dame où plusieurs constructions d’époque sont à voir.visiter Saint Raphaël - côté ville (13)

Puis, après un passage dans le centre historique à la recherche de ciels de parapluie disposés dans trois ruelles de la ville, nous sommes revenus par la Basilique Notre Dame de la Victoire, dans un style très en vogue à cette époque.visiter Saint Raphaël - côté ville (2)

Les ciels de parapluie

Puisque le soleil était fortement présent pendant notre séjour, il a fallu trouver une reconversion pour les parapluies. C’est ainsi que la ville a disposé dans trois de ses ruelles des ciels multicolores de parapluie. Un passage obligé pour moi, j’avais envie de voir le rendu de ces dispositifs après avoir vu de très jolies photos sur Instagram.

visiter Saint Raphaël - côté ville (15)

visiter Saint Raphaël - côté ville (14)

Les adresses testées à Fréjus et Saint Raphaël

Je ne pourrai pas vous proposer d’adresse de logement car nous étions logés dans l’appartement d’une amie. En revanche, en bonne gourmande que je suis, je partage avec vous mes adresses pour manger !

Pour une glace, L’arlecchino (Fréjus)

arlecchino fréjusDes glaces aux goûts nombreux, variés et « originaux » (dans le sens où il est assez difficile de les trouver au rayon surgelé de son supermarché !), la plupart semblant être artisanales, en pot ou en cône. Le glacier ne désemplit quasiment pas, les clients se succèdent, les serveurs sont généreux sur les boules qu’ils font.
La première fois, nous sommes restés à table pour savourer nos glaces en pot. Noix de coco, ananas et rocher pour moi. Fan des deux premiers parfums (ceux que je choisis à chaque fois ou presque que je mange une glace), je n’ai absolument pas été déçue par leur goût. Plus gourmand, l’homme a choisi 4 boules : nutella, caramel, rhum rainsin et kinder. Lui aussi a été plutôt satisfait de son choix.
Le soir suivant, nous avons pris un cône à manger sur la plage (mauvais choix, le temps de traverser la route pour aller dans le sable, la glace commençait à fondre et on en avait plein les doigts… la prochaine fois, on prendra le pot à emporter et le cône à table…). J’ai choisi les saveurs yaourt, fraise et marrons glacés quand monsieur a notamment pris les goûts noisette et melon. Encore une fois, on a été plutôt satisfaits de ce qu’on avait !

Adresse : 423 Boulevard de la libération, 83600 Fréjus.

Tarif : entre 10 et 10,50€ pour deux glaces de trois à quatre boules.

La Bocca (Fréjus)

Conseillée par la personne qui nous a laissé son appartement pour quelques jours, nous sommes allés manger un soir dans ce restaurant proche de la plage.bocca fréjusNous avons opté pour un menu « entée, plat et dessert » avec quatre ou cinq propositions d’entrées et de plats et la suggestion du chef pour les desserts (qu’on peut éventuellement remplacer par des boules de glace).
Les moules gratinées en entrée ont ravi les papilles de Monsieur quand mes antipasti m’ont beaucoup plu.
En plat, mon homme a opté pour un pavé de kangourou et je me suis orientée sur une pizza aux poivrons, chorizo et oignons.
Le dessert est peut-être ce qui m’a le moins plu : petit fondant au chocolat sur lit de crème anglaise (malheureusement industrielle, elle manquait de goût…) et crème brûlée.

En bref, un repas pour lequel je suis sortie de ma zone de confort (j’ai goûté ce que je ne connaissais pas et je n’étais pas sûre d’aimer, chose que je fais rarement au restaurant) et j’ai été plutôt satisfaite de ce que j’ai découvert. Tout était bon, pour un prix tout à fait honnête.

A noter que le restaurant est généralement bondé (il y a même une file d’attente sur le trottoir), mieux vaut donc réserver avant de venir ! En revanche, les tables sont très rapprochées pour pouvoir faire rentrer le maximum de personnes, on est ainsi assez proches de ses voisins de table.
Le service est efficace et sympathique. Nous avons d’ailleurs eu la visite du patron qui venait s’assurer que les clients étaient satisfaits du repas. Nous l’avons même vu « tomber » la veste de costume pour mettre les mains dans la farine lorsque son pizzaïolo était débordé, ou débarrasser des tables pour venir en aide à ses serveurs !

Adresse : 407 Boulevard de la Libération, 83600 Fréjus

Tarif : de mémoire, 19,80€ le menu avec entrée, plat et dessert

Le poussin bleu, Saint-Raphaël

poussin bleu saint raphaelConseillé par une amie, nous avons fait une halte au Poussin Bleu, qui se trouve sur la Promenade des Bains. Nous avons opté pour un pavé de saumon accompagné de riz et haricots verts. Un saumon vraiment bon : tendre et bien cuit. Plutôt simple à première vue, mais terriblement efficace ! Et en dessert, nous avons profité d’être dans un snack-glacier pour nous faire servir une coupe de glaces. Un peu trop imposante pour moi après le plat, mais le chéri était plus que satisfait !
Le tout avec un personnel sympathique et une vue sur mer très agréable (seul petit bémol, on nous a proposé l’addition sans nous proposer de café, ce que certains trouveraient rédhibitoire (d’après les avis parfois trouvé sur internet). Pour nous, ça ne nous a pas dérangé de demander un café en même temps que le serveur amènerait notre note !)

Adresse : 41 Boulevard de la Libération, 83700 Saint Raphaël

Tarif : Près de 70€ pour deux avec kir en apéritif, plat à presque 18€, coupe de glace et café.

 

En bref, on a adoré notre séjour, notamment grâce à nos randonnées (que je vous raconterai plus tard). Si Fréjus nous a un peu laissés de marbre, Saint Raphaël nous a conquis, et nous savons déjà que nous y reviendrons. Il nous reste encore tellement de choses à y faire ! Comme monter dans cette grande roue en bord de plage et voir la vue impressionnante qu’on doit avoir de là-haut. Ou prendre un bateau pour longer les côtes de l’Esterel et en prendre plein les yeux. Ou encore finir le tour des constructions datant de la Belle Epoque ! Sans compter tous les petits coins de nature qu’il nous reste à découvrir, les villes de Saint-Tropez et Cannes toutes proches…
D’ailleurs, si vous connaissez la région et avez des conseils à nous donner sur ce qu’il faut y faire, n’hésitez pas à me les donner en commentaires.

3 réflexions sur “Fréjus et Saint Raphaël – côté villes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s