Saint Raphaël – côté nature

Pour le week-end de l’Ascension, nous sommes partis quelques jours du côté de Fréjus. Si je vous racontais il y a quelques semaines ce que nous y avons fait côté villes, je ne vous ai pas encore décrit les deux randonnées qui nous en ont mis plein les yeux. Je vais donc de ce pas Saint-Raphaël côté nature.

A lire : Fréjus et Saint Raphaël, côté villes

Le sentier du littoral de Saint-Raphaël

Point de départ : Port Santa Lucia (de nombreux parkings se trouvent dans les environs, certains gratuits à la période où nous y étions)

Port Santa Lucia Saint Raphaël

Distance : Officiellement 11km l’aller (nous en avons fait un peu moins, je vous expliquerai pourquoi dans la suite de l’article. De mémoire, nous nous sommes arrêtés à la plage d’Aiguebonne, soit après 6,5km de marche). Retour par le même chemin, ou par la route (plus court et rapide), ou en train (les bus peuvent être assez rares pour permettre un retour rapide)

Temps : Officiellement 4h30 pour l’aller (moins de distance mais plus de temps, on n’a pas cessé de s’arrêter pour admirer le paysage et prendre plein de photos)

Saint Raphaël sentier du littoral par bord de mer

Après nous être garés sur la promenade Beau Rivage, nous avons longé tout le port de Santa Lucia (il était possible de se garer plus près du départ de la randonnée, mais ne connaissant pas l’endroit, nous nous sommes arrêtés au premier parking que nous avons trouvé près du port). Au bout de celui-ci, quelques marches d’escaliers sur la gauche nous amènent sur le sentier du littoral. Et déjà, nous en prenons plein la vue ! Le lion de terre, petit îlot de roches rouges au milieu d’une eau d’un bleu magnifique, n’est qu’à quelques centaines de mètres.

Lion de terre de Saint Raphaël

Nous continuons à avancer sur le sentier, voyant ça et là une jolie crique isolée, une somptueuse villa en bord de mer, un bout de mer turquoise, des calanques impressionnantes… Nous ne cessons de nous arrêter pour admirer le paysage, prendre des photos et garder des souvenirs de cette magnifique journée.

crique du sentier du littoral de Saint Raphaël

Saint Raphaël sentier du littoral calanques

calanque du sentier du littoral de Saint Raphaël

crique et villa de Saint Raphaël sentier du littoral

contrastes de couleurs sur le sentier du littoral de Saint Raphaël

Partis à 9h de la voiture, la chaleur se fait très vite ressentir, d’autant plus que le sentier n’est pas du tout ombragé (hormis quelques rares passages en début de randonnée). Nous en souffrons un peu, mais pas autant que Neyko qui nous montre qu’il a de plus en plus de mal à la supporter. Nous nous arrêtons régulièrement pour lui donner à boire, nous nous arrêtons manger sous un arbre à l’ombre… Mais on le sent de plus en plus en difficulté. Et les vagues qui claquent contre les rochers et certains endroits un peu escarpés ne l’aident pas : il a peur de l’eau et donc des vagues, il est un peu craintif parfois, nous devons le porter régulièrement.
Saint Raphaël sentier du littoral criquePeu avant la plage d’Aiguebonne, il s’arrête à l’ombre d’un rocher et ne veut pas repartir avant un petit moment. Nous le détachons et le laissons évoluer à son rythme jusqu’à la plage suivante. Il est alors près de 14h, nous décidons d’interrompre notre périple sur le sentier du littoral et de revenir par la nationale : le chemin est plus court, les trottoirs sont ombragés, et nous ne voulons pas voir notre chien plus en difficulté. Habitué aux températures plus fraîches de la Savoie, celles de la Côte d’Azur sont plus difficiles à affronter pour lui en cette fin mai. Nous revenons à la voiture près d’une heure et demi plus tard.
spitz japonais sur une crique de Saint Raphaël

A lire : Avoir un chien

Au final, nous avons parcouru plus de 11,5km en 6h30 (en s’arrêtant très souvent, en prenant bien notre temps. Nous aurions facilement pu gagner 2 à 3 heures en faisant tout d’une traite). Une baignade fraîche en fin de journée était la bienvenue pour détendre nos muscles et nos pieds un peu fatigués par cette randonnée.

Saint Raphaël sentier du littoral végétation fleur

Nous avons adoré ce sentier. En théorie, nous aurions du aller jusqu’au Cap Dramont (avec vue sur l’île d’Or qui a inspiré Hergé dans un de ses albums de Tintin, nous l’avons juste aperçue de loin). Nous avons donc prévu d’y retourner lors d’un prochain séjour dans la région, en partant cette fois-ci de Dramont pour rejoindre la plage D’aiguebonne et ainsi avoir effectué l’intégralité de la randonnée.

vue sur l'île d'or de Saint Raphaël

L’île d’Or

A noter cependant que celle-ci n’est pas accessible à tout le monde. Il est conseillé d’avoir de bonnes chaussures : on ne fait pas le chemin en tong ! On privilégie des baskets, voire des chaussures de marche. Le sentier peut-être escarpé et ce serait dommage de finir les vacances avec une belle entorse de la cheville ou avec une chute sur les rochers en contre bas… Pour la même raison, je ne la conseille pas pour des jeunes enfants. Mais en dehors de ça, elle ne présente pas de grosses difficultés pour un marcheur plutôt moyen.

Il m’est difficile de ne vous poster que quelques photos tant j’ai du mal à faire un choix… Je vous laisse donc avec d’autres prises de vue de ces somptueux paysages.

Saint Raphaël sentier du littoral

Saint Raphaël sentier du littoral végétation

fenêtre végétale sur crique Saint Raphaël

vue calanques de Saint Raphaël avec une lensball

criques sur le sentier du littoral de Saint Raphaël

Pour plus d’informations : le sentier du littoral par Estérel Côte d’Azur

Le Rastel d’Agay

Deuxième jour, deuxième randonnée, nous partons du côté de la baie d’Agay pour approcher les premiers contreforts du massif de l’Estérel et atteindre une table d’orientation offrant une vue somptueuse sur cette baie.

Point de départ : Place du Togo à Agay.

Distance : 8,4km pour 300 mètres de dénivelé positif.

Temps : Officiellement 2h30.

Après avoir garé notre voiture à proximité de la place du Togo, nous avons remonté la rue jusqu’à rejoindre le Domaine du Rastel, un ensemble de villas. Après avoir « gravi » un escalier de quelques dizaines de marches, nous longeons la route, observant peu à peu les maisons plutôt luxueuses qui nous entourent parfois. Progressivement, au fur et à mesure de la montée, nous commençons à apercevoir la baie d’Agay.

massif de l'éstérel domaine du rastel d'agay

Après avoir remonté l’Avenue du Rastel sur plusieurs centaines de mètres, on rejoint une piste forestière qu’on va suivre jusqu’à la table d’orientation, but de notre balade. Tout au long du chemin (un peu plus ombragé que celui de la veille), nous admirons d’un côté les roches ocres du massif de l’Estérel et de l’autre la somptueuse baie d’Agay.

massif de l'éstérel

massif de l'éstérel baie d'Agay fenêtre végétale

Nous évoluons ainsi, entourés d’arbres. A chaque nouveau lacet, une nouvelle occasion d’en prendre plein la vue, comme un promontoire rocheux un peu original, ou qui marque un vrai contraste avec le bleu de la mer quelques dizaines, voire centaines de mètres plus bas.

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

Enfin, après plus d’une heure de montée (où on a pris le temps de s’arrêter régulièrement pour admirer le paysage et permettre à Neyko de se reposer à l’ombre car une fois encore il avait très chaud), nous atteignons la table d’orientation. Une vue à 360° s’offre à nous, entre le Massif de l’Estérel et la mer Méditerranée.

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

Nous en profitons pour pique-niquer à l’ombre d’un arbre, nous y restons de longues minutes (pas loin d’une heure en réalité) pour laisser Neyko se rafraîchir, puis nous reprenons la descente. (Il y a possibilité de poursuivre la montée quelques hectomètres pour atteindre une girouette peinte aux couleurs du drapeau français et simplement nommée « Drapeau ». Nous n’avons pas continué plus loin pour ne pas plus solliciter Neyko qui était déjà bien fatigué par les grosses températures.)

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée spitz japonais

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

Notre loulou a chaud, très chaud, il ralentit dans les zones ombragées et accélère pour passer au plus vite les zones ensoleillées, s’arrête régulièrement, nous finissons par le porter sur une grande partie (pas forcément la chose la plus évidente : il nous tient chaud et avec les cailloux qui nous roulent sous les pieds, nous manquons à deux ou trois reprises de glisser). Si c’était à refaire, nous partirions au petit matin !

A lire : Un chien à la mer

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

Malgré cela, nous avons à nouveau adoré cette randonnée : des points de vue magnifiques, on en a vraiment pris plein les yeux. Seuls les premiers hectomètres au cœur des habitations ne sont pas exceptionnels (quoi qu’à la descente, on aperçoit plus la baie d’Agay et on profite plus de la vue) mais le reste vaut vraiment le coup.

Cette randonnée est accessible au plus grand nombre mais le dénivelé positif néanmoins présent peut amener quelques difficultés aux moins marcheurs (avec quelques courtes pentes un peu raides parfois). Prévoyez également de bonnes chaussures, les cailloux présents sur la piste forestière mène vite à la glissade si on a des chaussures inadaptées.

massif de l'éstérel baie d'Agay randonnée

A noter que le chemin une fois sur place n’est pas toujours bien indiqué (notamment la piste forestière qu’il faut choisir). Je vous conseille de noter précisément les instructions données par le site Esterel Côte d’Azur (lien plus bas), tout y est très bien expliqué.

Pour plus d’informations : le Rastel d’Agay par Estérel Côte d’Azur

La nature aux environs de Fréjus et Saint Raphaël nous a offert deux très belles journées. Il nous reste tant à y voir que nous envisageons d’y retourner en 2020 (probablement à l’automne où nous pourrons rester plus longtemps, si l’appartement où nous logions est disponible), pour de nouvelles randonnées (le site donné plus haut en propose de nombreuses qui semblent toutes géniales) et découvrir ces deux villes et celles qui les entourent différemment.

Nous y avons vécu une belle petite parenthèse de quelques jours. Après une année compliquée et un voyage annulé fin 2018, nous avions besoin de nous évader, de voir autre chose, et nous n’avons pas été déçus par ce séjour !

Comme quoi, on n’a pas forcément besoin de partir très loin pour être dépaysé ! N’êtes vous pas d’accord ?

2 réflexions sur “Saint Raphaël – côté nature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s