[Bullet Journal] J’ai testé le LIFE JOURNAL de Quo Vadis

Fin mai arrivant, j’ai voulu préparer mon Bujo pour le mois de juin à venir. A ce moment-là, je me suis aperçue que mon carnet en cours ne contenait plus assez de pages pour accueillir un mois complet. S’est alors posée la question du choix de mon nouveau compagnon pour les mois à venir. Fidèle depuis mes débuts dans le Bullet Journal aux carnets Lemome, j’ai choisi cette fois-ci de faire des infidélités à la marque en me tournant vers le Life Journal de Quo Vadis.

Pourquoi ce carnet ?

Ayant entendu plusieurs bujoteuses satisfaites de ce carnet, j’avais noté la référence dans un coin de ma tête. C’est donc au moment de renouveler mon Bullet Journal que je me suis renseignée sur ces caractéristiques et notamment son prix, qui était moins élevé que celui du Lemome. En effet, jusqu’à présent, celui-ci était à moins de 12 euros, quelque soit le modèle choisi. Au moment de mon achat, il était passé à plus de 18 euros, quand le Life Journal tournait autour de 15 euros.

Par ailleurs, je cherchais une alternative aux Lemome que je ne trouvais que sur Amazon (peut être n’avais-je pas bien cherché…). Le Quo Vadis est même disponible dans quelques magasins de mon fond de vallée.

Passons maintenant à ce qui peut réellement vous être utile dans cet article : les avantages et les inconvénients d’un tel carnet.

Les caractéristiques du Life Journal

Le Life Journal de Quo Vadis est réalisé avec du papier Clairefontaine blanc, d’une densité de 90g/m². Il comporte 224 pages numérotées ainsi que 5 pages d’index en début de carnet et dispose d’une pochette de rangement.

Les points positifs du Life Journal

Premier point positif un peu accessoire : la couleur. Quo Vadis propose des carnets avec couverture de différentes couleurs, de la plus sobre à la plus voyante, pour ajouter encore plus de gaieté dans son Bullet Journal. J’ai pour ma part opté pour un bleu gris, à la fois discret mais donnant un peu de couleurs à ma collection de Bujo qui jusqu’à maintenant contenait beaucoup de noir et de marron.

Le deuxième point positif que je relève concerne l’intérieur du carnet. Alors que depuis quelques années, je suis habituée aux carnets à feuilles couleur ivoire, le papier blanc du Life Journal donne une autre dimension à mon Bullet Journal et à mes illustrations. Suffisamment épais pour colorier au feutre (à condition peut-être de ne pas repasser trop sur les mêmes traits), il est d’une bonne qualité. On a l’impression que le stylo glisse tout seul sur la feuille, ce qui le rend agréable à utiliser.

Pour les personnes ayant besoin d’un index (ce qui n’est pas mon cas), la présence de pages numérotées et d’un index pré établi permet un gain de temps certains.

Par ailleurs, le nombre de pages est suffisamment important pour tenir une bonne partie de l’année. Avec les 180 pages du Lemome, mon Bullet Journal m’accompagnait pour 8 ou 9 mois. Avec 35 pages de plus dans le Life Journal, je pense pouvoir tenir au moins un mois de plus.

Le dernier atout non négligeable de ce carnet est un critère que je recherche absolument pour mon bujo : la présence d’une pochette à l’arrière. Je l’utilise pour avoir toujours avec moi certains papiers importants (comme une ordonnance que je dois renouveler régulièrement par exemple ou le code d’accès au service de restauration de mon établissement pour recharger mon compte lorsque je veux manger au self par exemple). Je sais qu’ils sont à la fin de mon carnet, bien enveloppés pour ne pas les perdre.

Enfin, il est important de souligner que ce cahier est fabriqué en France. Cocoricooo. Il nous permet donc de soutenir nos entreprises françaises.

Les points négatifs du Life Journal

Bien que performant sur plusieurs points en terme de Bullet Journal, le Life Journal présente quelques aspects négatifs non négligeables, voire rédhibitoires pour moi.

Le premier, et certainement le plus gênant à mon sens, est le fait qu’on ne puisse pas le mettre totalement à plat. Lorsqu’on ouvre le carnet pour dessiner sur une double page, la jointure entre les deux pages n’est pas parfaitement aplatie, ce qui rend difficile la continuité d’un dessin qui s’étalerait sur la double page. On le voit notamment sur la photo suivante :

Par ailleurs, l’épaisseur du papier peut être un peu faible pour laisser libre cours à sa créativité. Le Lemome était déjà limité pour ce qui était des illustrations à l’aquarelle alors que sa densité est de 120g/m². Le Life Journal ayant une densité moins importante (90g/m²) ne sera certainement pas suffisant pour une telle activité par exemple. Etant par ailleurs très habituée à des feuilles plus épaisses, j’ai tendance à trouver celles de ce carnet plus fragiles, notamment au moment du gommage de mes dessins au crayon de papier : j’ai eu la main un peu lourde et j’ai ainsi froissé quelques coins de page…

Pour finir, je trouve la couverture assez fragile. Elle était déjà un peu marquée par endroit à la réception de mon colis. Or, j’emmène mon Bullet Journal quotidiennement dans mon sac. J’imagine que le transport va lui être préjudiciable et risque de fortement l’abîmer au fil du temps.

Je reviendrai peut-être compléter cet article dans quelques mois, lorsque j’aurai bien mis le Life Journal à l’épreuve. L’avis donné ici est une première impression suite à la première utilisation de mon nouveau carnet, j’imagine qu’il va s’étoffer au fil du temps. Pour l’instant, dans cet article, le Life Journal totalise plus de points positifs que négatifs. Cependant, certains de ces inconvénients font que je sais déjà que je testerai une autre marque pour mon prochain carnet.

Si vous souhaitez voir le Life Journal en action, je vous propose la préparation des collections de mon Bullet Journal en vidéo, ainsi qu’un Set Up du mois de juin 2021. J’ai cette fois-ci choisi le thème de Disney, avec certains des films que j’ai découverts avec des proches et qui ont donc une saveur particulière pour moi. Ils me rappellent mes anniversaires d’enfant, quand ma marraine m’amener pour l’occasion au cinéma (où on n’allait pas souvent par manque de moyens). Ou encore ces après-midi passés avec ma meilleure amie à découvrir l’histoire de la nouvelle princesse Disney. Ou encore ce film que mon chéri m’a montré parce que « tu ne peux pas ne l’avoir jamais vu quand même ! ».

En bref, un thème qui me rappelle de bons souvenirs et me permet un retour en arrière. Pour découvrir tout ça, c’est ici que ça se passe :

Quelle marque de carnet utilisez-vous pour votre Bullet Journal en ce moment ? En êtes-vous satisfait ?

2 réflexions sur “[Bullet Journal] J’ai testé le LIFE JOURNAL de Quo Vadis

  1. Angélique dit :

    Hello. J’utilise les carnets que je crée. Papier 100g/M2 minimum, 252 pages et j’ai une pochette pour le mettre dedans. Ça évite de tout bousiller.
    Ils sont vendus au bénéfice de l’association (protection de l’environnement, biodiversité…).
    Tu sais tout.
    Bonne soirée 😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s