centre historique turin via roma

Je vous emmène avec moi… en week-end à Turin (Jour 1 : le centre historique)

En 2018, j’avais offert à mon cher et tendre une box pour un week-end bien-être au pied du Mont-Blanc. Mais suite à ses problèmes de santé, la box était restée dans un coin de l’appartement sans que nous puissions en profiter. Nous avons donc décidé qu’en 2019, nous partirions pour ces deux jours. Vint alors le moment du choix de l’endroit que nous visiterions.

A lire : Une saison, 10 photos : Été 2019

Nous avions dans un premier temps opté pour la Haute-Savoie, où Monsieur a passé de nombreuses vacances plus jeune mais que moi, je ne connaissais pas. Cependant, dans les différents hôtels proposés dans le pack, soit Neyko n’était pas accepté, soit ils ne voulaient pas nous accueillir un samedi soir.

Nous avons alors regardé ce qui se faisait en Savoie. Soit on devait aller en Maurienne (vallée qui ne nous attire pas…), soit à moins de 40km de la maison (nous avions quand même envie de découvrir l’endroit où nous allions !).

On s’est donc orienté vers l’Italie, et plus précisément vers Turin, que nous ne connaissions ni l’un ni l’autre. C’est à cet endroit que nous nous sommes rendus pour deux jours.

Pour rendre la lecture plus simple, j’ai choisi de diviser mon retour d’expérience en deux articles. Je vous raconte aujourd’hui notre première journée, et vous retrouverez la seconde ce samedi.

Le centre historique autour de la Via Roma.

Après trois heures de route depuis la maison (et près d’une vingtaine de kilomètres de tunnel), nous arrivons à Borgaro Torinese, petite ville en périphérie de Turin, où se trouve notre hôtel. Le coin ne fait clairement pas rêver (des terrains en friche, qui donnent l’impression d’être utilisés parfois comme dépotoirs, un paysage peu intéressant à notre goût…), mais l’hôtel propose une chambre plutôt agréable et des services qui nous tentent et que nous testerons à notre retour.

Nous y posons nos affaires, mangeons un sandwich et partons à la visite de Turin.

L’entrée dans Turin n’est pas attrayante pour nous. Nous sommes arrivés par une zone très industrialisée (assez vilaine à notre goût), et en travaux. La circulation n’était alors pas évidente pour qui ne connait pas le coin et les sens de circulation…

On stationne notre voiture dans un parking en centre ville, proche de la gare Porta Sousa (1,50€ de l’heure pour un parking sécurisé, nous sommes agréablement surpris par ce tarif qui nous paraît peu élevé comparé à ce qu’on trouve dans certaines grandes villes françaises). On rejoint alors la gare Porta Nuova à pied (une vingtaine de minutes de marche tranquille), point de départ de la via Roma, rue qu’on va remonter progressivement pour visiter le centre historique de la ville.turin centre historique via roma

Au départ de la gare, on traverse d’abord la Piazza Carlo Felice, une place semi-circulaire au cœur de laquelle se trouve un petit espace vert. Celui-ci nous conduit au bas de la Via Roma, dans une première portion très commerçante, avec sols en marbre, magasins de vêtements et bijoux plus ou moins onéreux… Cette partie de la rue ne nous intéresse pas réellement : nous ne sommes pas des mordus de shopping, les magasins présents existent également en France (bien qu’absents dans notre fond de vallée…) et il y a beaucoup trop de monde (Neyko n’est d’ailleurs pas vraiment à l’aise).

turin centre historique via romaOn atteint alors la Piazza CLN : deux grandes fontaines, avec chacune une statue (image des deux fleuves de Turin), encadrent la voie piétonne. Le côté commerce est toujours présent puisque de grandes affiches surplombent ces fontaines, gâchant un peu l’ensemble à mon sens.

centre historique turin via roma

Piazza San Carlo : Eglise Santa Cristina à gauche, Eglise San Carlo Borromeo à droite

Nous empruntons alors la rue piétonne qui nous emmène rapidement à la Piazza San Carlo. On peut admirer les églises Santa Cristina et San Carlo Borromeo de part et d’autre de cette ruelle ainsi que le Caval d’Brons, une statue représentant Emmanuel-Philibert de Savoie (un des princes de Savoie les plus aimés des Turinois).

turin centre historique via roma

Eglise San Carlo Borromeo

turin centre historique via roma

Caval d’Brons

Une fois arrivés sur cette place, on se sent beaucoup mieux : les gens sont moins entassés, les bâtiments sont plus espacés et on a ainsi l’impression de mieux respirer. De plus, on trouve de nombreuses zones piétonnes qui nous permettent de nous déplacer plus aisément et de mieux profiter de l’architecture des bâtiments qui nous entourent.

centre historique turin via roma

Coupole de l’Eglise San Lorenzo

Nous atteignons la Piazza Castello qui nous offre une vue sur la coupole de l’église San Lorenzo, sur la façade baroque du Palazzo Madama, et enfin sur le Palazzo Reale. Il s’agit d’un ancien logement de la famille royale, d’apparence plutôt sobre, si ce n’est les soleils présents sur les grilles qui rappellent que la royauté se trouvait autrefois entre ces murs.

centre historique turin via roma

Palazzo Madama

centre historique turin via roma

Palazzo Reale

centre historique via roma turin Une fois dans la cour du palais, nous le contournons par la gauche.

centre historique via roma turin

centre historique turinNous rencontrons le Duomo, une église accolée au château, faisons une pause dans une zone archéologique qui fait face au théâtre romain (mais celui-ci est camouflé par des grilles et des bâches, nous n’en apercevons que quelques traces), puis faisons le tour du parc à la rencontre d’un espace vert qui nous permet (et surtout à Neyko) de respirer. Nous n’avons visité aucun des monuments rencontrés du fait de la présence de notre chien, même si les différents palais me tentaient.

Après avoir contourné le Palazzo Reale, nous passons devant la préfecture et contournons la façade médiévale du Palazzo Madama, entouré de fleurs, de sculptures métalliques, de statues… Ce palais royal (dont certains murs datent de 2 000 ans) a été dans un premier temps construit au XIVème siècle. A la fin du XVIIème siècle, une régente s’y installe et veut remplacer ce château médiéval par un palais. Mais les travaux sont interrompus. D’où ces deux parties d’architecture si différentes.  Un endroit que j’ai beaucoup apprécié. Nous y faisons une pause pour manger une glace.

centre historique turin via romacentre historique turin via romapalazzo madama (5)centre historique turin via roma

Puis nous poursuivons sur la Via Lagrande, une voie parallèle à la Via Roma mais beaucoup plus calme (et pas moins luxueuse). Nous y voyons le Museo Egizio (qui regroupe une des plus belles collections égyptiennes du monde après le Caire, mais là encore, la présence de Neyko ne nous permettait pas de rentrer).

Puis nous admirons la façade du Palazzo Carignano avant de revenir sur la Piazza San Carlo (point de départ de notre visite) et de retrouver notre voiture. Il est environ 17h30 et l’espace bien-être de notre hôtel nous attend !

via lagrange turin centre historique

L’hôtel Atlantic et son espace bien-être

L’hôtel Atlantic était l’hôtel proposé par la box qui semblait le moins éloigné du centre ville et avec les offres les plus intéressantes. Hôtel 4*, il ne fait pas rêver vu de l’extérieur. Mais il nous propose une chambre plus que confortable avec lit extra large, une grande penderie, un balcon et une salle d’eau.

Mais le plus de cet hôtel, c’est son espace bien-être. Nous y arrivons vers 18h, on nous fournit peignoir, serviette, chaussons pour relier notre chambre au spa. Nous sommes alors très bien accueillis par une dame qui nous présente les lieux dans un très bon français (même si elle s’excuse à plusieurs reprises de chercher un peu ses mots, nous trouvons qu’elle se débrouille très bien, et notre italien étant proche du néant, nous en somme plus que ravis !) : une piscine à 30°C, un sauna, deux hammams (le premier à 40% d’humidité, le second à 95%), un parcours sensoriel (cinq douches plus ou moins puissantes allant de 10 à plus de 40°C) et zone de détente, avec boissons fraîches ou chaudes, fruits…). Je n’ai malheureusement pas pu vous ramener de photos de l’intérieur mais l’endroit est tellement agréable que nous ne voyons pas le temps passer : nous y restons plus d’une heure et partons juste avant la fermeture.

Il est 20 heures, nous avons juste le temps de prendre une douche avant d’aller chercher un endroit où manger (chose pas forcément simple, nous sommes dans une petite ville, les deux restaurants conseillés par Google Map sont complets, nous tombons sur une petite pizzeria plutôt familiale dont je vous parlerai plus loin)
Après une nuit plus qu’agréable (bien que l’hôtel ne soit pas dans une zone particulièrement calme puisqu’on a pu entendre au loin un karaoké, mais la fatigue de la veille a été plus forte que le bruit !), nous avons droit à un petit déjeuner avec buffet à volonté : muesli, chocolat chaud, jus de fruit, viennoiseries, gâteaux en tout genre. On prend des forces de bon matin pour la journée à venir, mais surtout, on se fait réellement plaisir, on découvre certaines choses, mais on ne suit pas vraiment la tendance « healthy » (et de temps en temps, avouons le, ça ne fait pas de mal !).

petit déj

 

Les endroits où nous nous sommes restaurés

Nous ne pouvions aller en Italie sans goûter à leurs glaces. Nous nous sommes donc arrêtés chez Menodiciotto pour en déguster une. Nous sommes gourmand, nous avons opté pour trois boules aux parfums différents (de mémoire, j’avais pris fraise, stracciatella et noix de coco et monsieur avait opté pour noisette, tiramisu et nutella) et qui ont ravi nos papilles et nos yeux, les assiettes étant joliment présentés. Nous avons également du commander une bouteille d’eau (en France, les glaciers amènent généralement une carafe, mais ça n’était pas le cas là. Nous nous sommes demandés si en Italie, la carafe d’eau n’était pas une option, mais avec notre niveau d’italien, nous n’avons pas pu poser la question. Si jamais vous avez la réponse, n’hésitez pas à me la donner en commentaire !).glace

Le soir, nous avons donc trouvé un petit restaurant sur Borgaro Torinese qui ne payait pas de mine : Diavoletti della Gola. Là encore, le personnel ne parlait pas français (nous nous sommes débrouillés en anglais, même si là aussi je n’ai pas un excellent niveau…) mais était très serviable et sympathique (Neyko a été accepté à l’intérieur sans aucun souci), l’ambiance y est familiale avec la présence de nombreux enfants qui courent un peu partout, pour un ensemble assez bruyant mais un tout petit budget : pour deux pizzas, deux desserts et une bouteille d’eau, nous en avons eu pour moins de 30 euros. Les pizzas étaient plutôt bonnes et consistantes et les desserts relativement copieux.

Bilan de cette première journée

Si je devais dresser un bilan de cette première journée, je dirais que nous n’avons pas été emballés par les alentours de Turin que nous avons trouvés tristes.

Nous avons apprécié la visite du centre historique, avec des monuments qui valent le coup d’œil, qui mélangent les époques architectures… Le palazzo Madama en est un très bon exemple avec une partie en pierres blanches et la seconde en briques rouges. Nous avons malheureusement été limités dans notre visite. Tout d’abord par le temps puisque nous voulions profiter de l’espace bien-être de notre hôtel. Ensuite par notre choix d’avoir Neyko avec nous : nous n’avons pas pu faire de visites et il était donc plus difficile de découvrir et comprendre l’histoire de la ville.

neyko

Enfin, nous avons adoré notre moment de détente dans l’espace bien-être de l’hôtel. Personnel agréable, calme et relaxation au programme pour récupérer de notre journée de voiture et de marche.

A lire : Un week-end à Turin, deuxième journée

Je vous donne rendez-vous samedi pour découvrir le déroulé de notre seconde journée en Italie. Serez-vous au rendez-vous ?

6 réflexions sur “Je vous emmène avec moi… en week-end à Turin (Jour 1 : le centre historique)

    • Amande Honorable dit :

      Merci pour l’information. Je ne suis jamais allée à l’étranger avant (à part en Allemagne avec le lycée, et on n’allait pas dans les bars et resto) donc la carafe d’eau gratuite, ça me semblait évident. Sur le moment, j’ai été un peu surprise. Mais je ne le serai plus à présent 😊
      Les monuments qu’on a vus sont effectivement très beaux. Mais il y a certaines zones de la ville qui ne payent pas de mine !

      Aimé par 1 personne

  1. Nina dit :

    Coucou Amandine, je crois que le moment que tu as kiffé le plus c’est le moment spa, le moment bien-être. Comme je te comprends !
    Tu as ramené de jolies photos même si tu étais un peu déçue de ce 1er jour… hâte de lire la suite de ton séjour !
    Bon week-end à toi

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s