feuillages d'automne

Le TOP 3 des raisons qui font que je n’aime pas (vraiment) l’automne

j'aime pas vraiment l'automne (6)

J’ai l’impression que cet article est un OVNI tant je vois des blogs et des comptes Instagram vantant tous les mérites de l’automne et crier tout leur amour pour cette saison.

Mais je dois vous avouer une chose : Je n’aime pas l’automne ! Ou plutôt, je n’aime pas VRAIMENT l’automne…

Alors oui, j’aime voir les changements de couleurs que nous offre la nature, ces variations du vert au marron en passant par le jaune, le rouge, l’orange… J’aime qu’il ne fasse pas encore trop froid, qu’il ne neige pas encore, que les trottoirs ne soient pas verglacés le matin (vis ma vie de montagnarde….).

 

Mais il y a des choses qui font que l’automne n’est clairement pas pour moi ! Voici le TOP 3 de ces raisons

Raison n°3 : La tristesse annoncée des paysages

j'aime pas vraiment l'automne (7)

Il ne fait aucun doute qu’au début de l’automne, les paysages qui nous entourent sont magnifiques. La nature se pare de ses plus belles couleurs et évolue de jour en jour pour nous émerveiller un peu plus que la veille.

Malheureusement, tout ça ne dure qu’un temps plutôt court. Très vite, les arbres perdent leurs feuilles et notre végétation entre peu en peu en sommeil. Ce qui annoncent des paysages bien tristes, morts pour de bien longs mois. Plus de fleurs, plus de couleurs

 

Raison n°2 : La météo sournoise

Cette année n’aura pas déroger à la règle avec l’été indien qui n’en finit plus. En automne, on ne sait pas toujours comment s’habiller. On se gèle le matin et on surchauffe l’après-midi. A 900 mètres d’altitude, je promène mon petit loup le matin en doudoune, et je rentre du travail en T-shirt… L’organisme subit tous ces changements et nous le fait payer avec de bons rhumes, sinusites, angines et tout un tas d’autres joyeusetés…

je n'aime pas vraiment l'automne - chasse - météo - nature

 

Raison n°1 : Le sentiment d’insécurité en se baladant dans la nature

Et enfin, en tête du classement : le début de la chasse (et toute la saison qui suit après cette ouverture). Au delà du fait que je ne comprends pas en quoi on peut apprécier de mettre à mort des animaux par pur loisir, je ne me sens pas en sécurité entourée de personnes armées pas toujours responsables… Je ne mets pas tous les chasseurs dans le même panier, j’en connais quelques uns qui sont prudents et réfléchis dans leur pratique, qui préfèrent laisser passer un petit chevreuil et le laisser se renforcer plutôt que de le tuer pour tuer…

Mais je sais aussi qu’il y a des « viandars » (j’en connais plusieurs également…) qui tuent pas plaisir, quitte à laisser la viande s’abîmer au soleil dans l’espoir de tuer encore 2 ou 3 sangliers alors qu’on en a déjà eu 6 ou 7 dans la matinée…*

j'aime pas vraiment l'automne (5)

Que certains groupes de 10 chasseurs descendent 50 bouteilles de Pastis dans la saison et qu’ils partent ensuite avec un gramme d’alcool dans le sang, fusil en bandoulière, en quête de gibier (et bien entendu, ils reprennent le volant tout de suite après une partie de chasse… mais c’est une autre histoire)*

Qu’il y en a prêts à faire feu au moindre mouvement, même si ils n’ont pas clairement identifié ce qui a bougé, même si il fait quasiment nuit et que la fin de la battue a été sonnée. Quand ils ont de la chance, c’est un sanglier*… Mais bien trop souvent encore, c’est un collègue chasseur, un cheval, un troupeau d’ânes, un randonneur, un cycliste….

(*Toutes ces anecdotes m’ont été racontées par des chasseurs, vues de leurs propres yeux….)

Alors à l’automne, tant que les chasseurs sont de sortie, je reste chez moi et ne vais me balader qu’en dehors des jours de chasse (et ils sont bien peu nombreux, on n’en a que deux par semaine…). Je n’aime pas ne pas pouvoir me balader en me sentant en sécurité. Je n’aime pas devoir organiser mon planning de sortie en fonction des jours où je n’aurai pas à m’inquiéter de recevoir une balle perdue. Je n’aime pas me dire qu’il vaut mieux que je reste enfermée ou que je sorte seulement en ville pour ne pas prendre de risques et donc me priver de grands espaces. Certains ne s’arrêtent pas à ça. Mais les accidents sont encore trop nombreux, et je ne veux pas être la victime d’un homme (ou d’une femme) armé(e) qui tire sur tout ce qui bouge sans prendre le temps d’identifier sa cible au préalable….

j'aime pas vraiment l'automne (8)

Je suis donc de celles qui préfèrent le printemps à l’automne. Parce que le printemps est synonyme de renaissance. végétation, naissances… tout (re)vient à la vie au printemps, l’espoir d’un jour nouveau et avec lui, de nouvelles perspectives.

 

NB : plus de photos automnales, et en meilleure qualité (je n’ai pas encore trouvé comment remédier à cette baisse de qualité qu’opère wordpress lors de la publication de photos…), sont disponibles sur mon Insta !

11 réflexions sur “Le TOP 3 des raisons qui font que je n’aime pas (vraiment) l’automne

  1. Auguste Elise dit :

    Un bel article qui reprend tes magnifiques photos d’Insta.
    Tu fais une part importante à la chasse et j’approuve totalement ton point de vue. Même si on trouve partout des irresponsables (sur la route, en ville …) il y a parmi les chasseurs quelques imbéciles inconscients qui sont tout ce qu’on veut sauf de vrais chasseurs (je ne chasse pas). C’est pour cela qu’ils sont dangereux. Les actualités nous font part assez souvent d’accidents de ce genre. La semaine dernière une joggeuse grièvement blessée, il y a trois ou quatre jours, un chasseur tué par un autre … les exemples ne manquent pas. Que dire aussi de ces tueries qui n’ont rien à voir avec la régulation du nombre d’animaux sur un territoire ?
    La réalité c’est que la chasse, qui au départ était une activité « nourricière » est devenue, au fil du temps, une « distraction » royale. En compensation des droits ont été accordés à des sociétés qui ne sont pas forcément regardantes sur les « qualités » de leurs adhérents, sociétés qui ont un véritable pouvoir sur nos dirigeants politiques et disposent d’importants moyens de pression. C’est pourquoi tu n’as que deux jours de « permission de sortie » par semaine. Que cela puisse s’améliorer à l’avenir ? Rien n’est moins sûr.

    J'aime

    • Amande Honorable dit :

      Chaque fois qu’il y a un « accident », la question de limiter la chasse le week-end se pose. Mais ça n’aboutit jamais, alors je me fais peu d’illusions pour l’avenir…
      Merci de ton retour sur ce sujet, je suis totalement d’accord avec les différents points que tu abordes, notamment la régulation des espèces… au nom de quoi peut-on dire qu’une espèce est nuisible, en trop grand nombre….

      Aimé par 1 personne

  2. lespiapiasdeseverine dit :

    Coucou ! Je te remets un commentaire car j’ai l’impression que mon envoi de l’autre jour avait bugué !
    Alors déjà, zut, je fais partie de ces instagrameuses et blogueuses qui font des articles en l’honneur de l’automne 😉 J’ai même créé un hashtag #monautomnehygge ☺ En fait je ferai un hashtag similaire pour chaque saison car je pense qu’elles ont toutes des trésors, plus ou moins cachés, à nous offrir.
    Avant, j’avais tendance à être moins positive. Par exemple je disais beaucoup de « oui mais… » et donc je finissais toujours sur ce « mais ». J’ai fini par comprendre que c’est à nous d’apprendre à voir les belles choses et à les apprécier. A nous de nous focaliser sur l’instant présent donc d’apprécier les superbes couleurs sans se projeter dans les paysages gris à venir. A nous de progresser aussi sur l’acceptation des situations, on ne peut pas changer l’automne et ses désagréments mais on peut changer notre manière de les vivre, de les voir, de les ressentir. J’ai été malade il y a quelques semaine (grosse rhino et sinusite) Bien nul mais ça m’a permis de comprendre que mon corps était fatigué, ça m’a permis de m’autoriser sans culpabiliser à lever le pied un petit peu et à me détendre donc les microbes ont eu aussi du positif dans ma vie lol. Bon par contre la chasse c’est grrrrrrr, je te l’accorde lol 😉
    Allez, sur ce, je te souhaite un bon week end qui je l’espère t’apportera plein de moments hygge 😉
    Et au fait une autre raison pour laquelle j’aime l’automne : les magnifiques photos qu’on voit sur instagram, dont les tiennes 😉

    J'aime

    • Amande Honorable dit :

      Coucou,
      En effet, l’envoi n’avait visiblement pas fonctionné car je n’ai rien reçu avant ce commentaire 😉
      J’essaie de voir au maximum le côté positif des choses. Notamment sur certains coups durs qui me sont arrivés, ce qui m’a aidé à passer à autre chose plus rapidement. Mais malgré tout, il y a quand même parfois des choses avec lesquelles j’ai du mal. Même si j’aime beaucoup les paysages qu’on voit en automne et les photos qu’on peut faire, il y a aussi des aspects négatifs à cette saison, et j’avais aussi envie de les souligner dans mon article 😉
      Passe une très bonne semaine !

      J'aime

  3. Nina dit :

    Coucou Amandine, merci d’avoir partagé ton ressenti sur cette saison. Qui est belle au moment de La transition du changement de couleurs des feuilles mais au delà de ça, tu as soulever des tas d’inconvénients véridiques. Des bisous des îles

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s